• Pensées universelles...

     

    Mon cerveau doit faire relâche ce matin, il crie aprés le café qui ne veut pas lui envoyer les ondes nécessaires au réveil de l'idée qui fera le succés de ce blog que je remplis de mes écrits si typiques... du blog complet peut-être pas, de l'entrée de ce matin au minimum...


    C'est peut-être le café qui fait relâche ?


    Ce matin il se contente d'être un breuvage noir et chaud qui se contente d'être noir et chaud !


    Il est un café sans idée à transmettre car il n'est pas le passage de la pensée au concret mais le barrage impassible et le mur sans âme et apatride à toutes formes régénératrices...


    Ce matin le café est blogicide, crime contre l'internauté...


    Reprend confiance mon cerveau car ce n'est qu'une lubie caféïenne qui finira par se résoudre... n'en veut pas à ce mur imprenable qu'est la forteresse bloquante de tes idées qui ne fait qu'obéir aux ordres ondeux d'un café relâché !


    Et toi, café de ce matin... toi qui inspire, pourquoi restes-tu hors de mon besoin de m'étaler sur la page de mon écran ?


    Je vais me faire ta cafetière pour que peut-être cela te laisse le temps de penser à faire ton travail de libérateur des idées enchaînées que mon cerveau me lacherait si tu le faisais ce pour quoi tu es payé !


    Feignant va ! C'est vraiment de la mauvaise volonté que tu y mets !


    Je change de marque, j'envoie grand-mère à la retraite... j'irais t'acheter en Allemagne, et s'il n'était si loin je t'achèterais dans le Canton de Bâle...


    Nul besoin de parler le germanique pour acheter du café...


    Tu passes en ce moment... tu goutte-à-gouttes à travers le moulu de tes grains, remplis le réservoir en verre... tu noircis le verre blanc !


    Et tâche moyen de pas te suffire d'être chaud et noir... soit vecteur d'idées !


    C'est ça ou tu dégages... c'est pas les différents cafés qui manquent !


    Les magasins sont fermés le dimanche me télépathes-tu ? Où trouverais-je un autre café ?


    Et les voisins ça sert à quoi ? Ils ne me refuseront pas de me laisser un peu du leur puisque ce serait la première fois que je leur en prends...


    Oh espèce de mal embouché ! Me crois-tu assez impatient pour ne pas patienter une paire d'heures avant d'aller sonner chez un voisin ?


    En attendant je te bois, je me contente de me réchauffer la gorge et le ventre à défaut d'attendre que tu veuilles bien ôter le verrou dans le blindage du passage dans le mur...


    Tu te prends pour le Check Point Charlie des temps modernes ?


    J'irais me doucher pour passer le temps, j'irais me recoucher pour passer le temps, j'irais regarder la télévision pour passer le temps... je fais n'importe quoi pourvu que mes deux heures d'attente passent le plus agréablement possible !


    Et si je veux te boire ce sera pour que tu disparaisses de ma vie!


    Adieu salaud ! Traître ! Adieu et bon vent, bonne tempête plutôt... fiche le camp, va te faire voir dans les circuits intérieurs de la zone des captages d'eaux usées...


  • Commentaires

    1
    PAT
    Dimanche 16 Novembre 2008 à 14:55
    POURQUOI
    Es tu en colère contre ton café? Il est si....indispensable,non? BISOUS
    2
    Bruno68540 Profil de Bruno68540
    Dimanche 16 Novembre 2008 à 16:36
    Colère !
    J'étaisd en colère contre lz café de ce matin...
    3
    Valerie
    Lundi 17 Novembre 2008 à 09:20
    cafe
    moi aussi, un cafe SVP
    4
    sylvie
    Mercredi 19 Novembre 2008 à 16:29
    Allons bon !
    Mue par la curiosité de voir cette fameuse photo -très réussie effectivement-, sur quoi tombais-je ?! Sur un Bruno se colletant avec son café...Je reconnais qu'un café ne faisant pas son boulot de bon matin, ça a de quoi énerver son Bruno. T'as raison Bruno, change de marque; ce n'est pas un bête café qui va faire la loi quand même !!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :